Les Philippines vivent aussi dans une période de confinement et d’inquiétude, face à la pandémie.
Pour le moment, celle-ci semble avoir fait peu de victimes, mais si l’extension de la maladie devait s’amplifier il y aurait des conséquences sévères en raison de l’immense promiscuité qui règne dans les bidon villes à Manille et de l’accès difficile pour beaucoup aux soins médicaux.
En cette période d’examens, de cérémonies de fin d’année scolaire, tout s’est arrêté...
Les enfants n’ont pas école depuis plusieurs jours. Certains éducateurs ne peuvent pas venir au foyer car ils habitent très loin et il n’y a aucun moyen de transport dans de nombreux quartiers de Manille.
Cependant, la vie s’organise. Lilibeth, Regina, Jun se relaient pour faire la classe sur place et organiser différentes activités pour les enfants au foyer.
Pour le moment, les enfants ne paraissent pas trop affectés par la situation, d’autant qu’ils ne regardent pas la télévision. Ils ont l’insouciance de l’enfance qui leur permet de continuer à rire et à jouer...